Skip to content

Compétences et crédibilité

Lorsque le PDG de Genève Invest m’a demandé d’écrire sur les compétences clés de notre groupe, j’ai trouvé la tâche loin d’être facile. Je connais bien la société, que j’ai contribuée à fonder il y a 20 ans en tant que responsable des investissements mais il existe de nombreux groupes d’investissement en Europe.

Je me suis donc demandé : qu’est-ce qui distingue Genève Invest des autres sociétés ?

Depuis la création de Genève Invest il y a 20 ans, nous avons toujours suivi une approche d’investissement dans la valeur, tant pour les actions que pour les obligations d’entreprises. L’investissement dans la valeur est l’une des grandes disciplines du monde de l’investissement. En termes simples, il s’agit d’évaluer la valeur réelle d’un investissement et d’acheter lorsque le prix est nettement inférieur.

Les principes de base de l’investissement dans la valeur sont au nombre de trois :

Lorsque le PDG de Genève Invest m’a demandé d’écrire sur les compétences clés de notre groupe, j’ai trouvé la tâche loin d’être facile. Je connais bien la société, que j’ai contribuée à fonder il y a 20 ans en tant que responsable des investissements mais il existe de nombreux groupes d’investissement en Europe.

Je me suis donc demandé : qu’est-ce qui distingue Genève Invest des autres sociétés ?

Depuis la création de Genève Invest il y a 20 ans, nous avons toujours suivi une approche d’investissement dans la valeur, tant pour les actions que pour les obligations d’entreprises. L’investissement dans la valeur est l’une des grandes disciplines du monde de l’investissement. En termes simples, il s’agit d’évaluer la valeur réelle d’un investissement et d’acheter lorsque le prix est nettement inférieur.

Les principes de base de l’investissement dans la valeur sont au nombre de trois :

1. la compilation et l’évaluation d’informations pour déterminer la valeur réelle d’une entreprise ;

2. la prise de conscience qui nait avec l’apparition d’opportunités d’investissement intéressantes, lorsque le prix négocié sur le marché est nettement inférieur à la valeur réelle ;

3. la discipline émotionnelle nécessaire pour agir lorsqu’une telle opportunité se présente et pour avoir la patience d’attendre et de voir.

Parmi les investisseurs, il y a le groupe des « vrais croyants », c’est-à-dire ceux qui sont totalement convaincus du concept. Chaque année, ils font le pèlerinage à Omaha, aux États-Unis, pour recevoir les dernières réflexions et idées d’investissement du gourou de la valeur, Warren Buffett. Il y a ensuite un groupe beaucoup plus important qui rejette tout simplement le concept de valeur. Ils affirment que l’on ne peut tout simplement pas battre le marché. Pour eux, l’analyse des titres individuels est une perte de temps. Ils préfèrent donc investir dans des indices d’actions et d’obligations. Enfin, il y a les particuliers qui se sentent moins concernés par la question de l’investissement. Si vous leur expliquez le concept de valeur, soit ils réagissent avec scepticisme, soit ils ne suivent plus vos explications après la première phrase, car ils trouvent le concept trop abstrait ou tout simplement trop ennuyeux.

En vérité, l’idée de base est très simple : au fond, presque tout le monde est un investisseur « value » dans le domaine qu’il connaît. Toute personne qui s’occupe d’immobilier sait qu’il y a de véritables aubaines à faire dans certaines phases. Par exemple, un propriétaire d’appartement doit soudainement vendre de toute urgence et vous apprenez de source sûre qu’une grande entreprise prévoit de se délocaliser dans la région, ce qui entraînera une hausse significative des prix de l’immobilier. L’amateur de voitures de luxe sait que des modèles spécifiques sont souvent vendus à prix cassés après dix ans. Mais quelques années plus tard, en tant que voitures anciennes, elles connaissent soudain une nouvelle hausse significative de leur valeur. Lors de la planification de leurs vacances, la plupart des gens ont déjà fait l’expérience qu’il est parfois possible de réserver des séjours à un prix considérablement réduit si l’on attend le dernier moment et que l’on dispose de la flexibilité nécessaire concernant la destination.

Bien que nous nous soyons définis comme des investisseurs « value » dans les premières années qui ont suivi la création de Genève Invest, nous ne sommes jamais allés à Omaha. Nous ne considérons pas l’investissement axé sur la valeur comme une religion. Pour nous, le concept d’investissement dans la valeur a été un bon point de départ pour une approche de l’investissement basée sur le bon sens dans les premières années qui ont suivi la fondation de Genève Invest. Il est donc l’exact opposé du dogme, qui peut bloquer la pensée critique.

Au cours des 20 dernières années, nous avons développé nos propres méthodes d’investissement basées sur l’investissement dans la valeur. Lorsque les pères fondateurs de l’investissement dans la valeur étaient actifs, Internet n’existait pas, les ordinateurs n’étaient pas encore utilisés pour l’analyse des données et seuls quelques investisseurs effectuaient des analyses fondamentales des entreprises. Aujourd’hui, il existe de nombreux systèmes informatiques permettant de réaliser des évaluations systématiques. Néanmoins, il existe des tâches, telles que l’évaluation des flux de trésorerie futurs des entreprises, que les ordinateurs ne peuvent pas gérer.

Nous avons également constaté que certains segments de marché font l’objet d’un examen beaucoup moins minutieux que d’autres. Alors que de nombreux analystes se concentrent sur les grandes entreprises, moins d’investisseurs s’intéressent aux petites et moyennes entreprises. Encore moins d’investisseurs effectuent une analyse fondamentale des entreprises de taille moyenne pour évaluer la qualité des obligations qu’elles émettent.

Notre expertise ne consiste pas seulement à identifier les opportunités d’investissement et à les évaluer. Nous pensons qu’il est essentiel d’obtenir des informations supplémentaires et d’atteindre ainsi un deuxième niveau d’information. Les informations que nous obtenons à ce stade nous permettent d’obtenir une image plus complexe, qui peut ne pas être apparente au premier abord. C’est pourquoi nous complétons nos analyses internes, par exemple, par un grand nombre de réunions avec la direction des entreprises.

Nous avons constaté que ces réunions sont extrêmement utiles, car nous recevons souvent des informations supplémentaires substantielles. Cela peut nous amener à évaluer une cible d’investissement potentielle de manière complètement différente de ce que les chiffres publics de l’entreprise nous auraient laissé supposer. Les connaissances ainsi acquises nous aident à élargir la base de nos décisions d’investissement. En particulier, nous pouvons alors, dans l’intérêt de nos clients, tirer parti des opportunités qui se présentent souvent dans les phases de volatilité des marchés. Ainsi, nous préférons acheter des actions solides à des prix favorables lors de mouvements de prix et de cours excessivement négatifs et souvent injustifiés, qui rebondiront d’autant plus fortement par la suite.

Les situations de marché nerveuses offrent souvent des opportunités dans le secteur obligataire en raison des goulets d’étranglement en matière de liquidités causés, par exemple, par les grands fonds d’investissement. Lorsque de gros investisseurs retirent d’importantes sommes d’argent d’un fonds d’investissement, ce dernier doit vendre de grandes quantités d’obligations dans un court laps de temps. Un problème survient lorsqu’une obligation n’est pas très liquide. Cela signifie qu’il n’y a pas assez d’acheteurs sur le marché pour absorber le montant à vendre. Nous sommes alors contactés par des courtiers qui nous proposent des obligations avec une décote importante par rapport au prix actuel, sans que la situation financière ou la valorisation fondamentale de la société émettrice de cette obligation ne se détériore.

Dans ce contexte, la taille actuelle de Genève Invest est un atout majeur. Les grands investisseurs qui ont besoin de placer des dizaines de milliards sont souvent limités au segment de l’investissement dans les grandes entreprises. Genève Invest, en tant que société de gestion de fortune de taille moyenne, est suffisamment grande pour avoir accès aux informations pertinentes, mais pas trop grande pour profiter de toutes les opportunités d’investissement qui se présentent.

Chaque jour, nous effectuons de nombreuses analyses internes et externes. Ces informations s’échangent constamment entre les membres de l’équipe de Genève Invest, dont les bureaux se situent à Genève, Luxembourg, Stockholm et Milan. Les membres de cette équipe d’investissement sont à la disposition des clients pour leur fournir des explications de première main sur nos décisions d’investissement. Je suis convaincu que cette préparation essentielle à la décision d’investissement ne peut être réalisée qu’avec beaucoup de passion. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons répondre aux besoins de nos clients et offrir une réelle valeur ajoutée.

C’était mon ambition lorsque j’ai commencé cette activité il y a 20 ans et elle me stimule encore aujourd’hui. Au cours de cette période, Genève Invest n’a cessé de croître. Chaque nouveau membre de l’équipe apporte son expérience et ses idées et nous aide à nous améliorer constamment. Nous ne pouvons certainement pas promettre que nous prendrons toujours la bonne décision. Mais nous travaillerons sans relâche et ferons tout notre possible pour trouver les meilleurs investissements pour chacun de nos clients. C’est ma promesse.

Helge Müller
Fondateur et responsable des investissements

Demandez maintenant une analyse gratuite de votre portefeuille

Découvrez les stratégies d’investissement que nous avons conçues pour vous