Skip to content

Comment trouver le meilleur placement ?

Le meilleur placement n’existe pas

Il existe de nombreuses solutions d’épargnes et de placements financiers mais il y a des paramètres à prendre en compte car certaines rapportent peu. Quels sont les principaux placements ? Comment trouver le meilleur ? Focus. 

Le meilleur placement n’existe pas, il est propre à la situation de chacun. Pour trouver le meilleur placement, il est important de déterminer :

  • Son patrimoine total pour être cohérent avec ses moyens et garder une somme disponible ;
  • Ses objectifs en fonction de son âge pour transmettre, profiter de sa retraite ou percevoir un complément de revenu ; 
  • Son niveau de risque. Déterminer son appétence au risque est primordial. Une personne qui souhaite un fort rendement se dirige vers des placements plus risqués, souvent sur une longue période. À contrario, une personne avec une aversion au risque préfère de l’épargne de précaution, disponible immédiatement, sans risque mais peu rémunérée.

Il est également important de surveiller certaines variables macroéconomiques pouvant représenter un danger d’érosion pour votre capital. C’est le cas de l’inflation, qui se matérialise par une augmentation générale et durable des prix pouvant engendrer une baisse du pouvoir d’achat. En effet, dans certains cas, avec la même somme, le consommateur ne pourra pas acheter la même quantité dans le futur. Laisser dormir son argent sur un compte bancaire en temps d’inflation revient donc à brûler son capital. Selon l’Insee, en mars 2022, les prix de l’énergie ont augmenté de 28,9% (dont 44,7% pour la zone euro) et l’inflation en France se situe autour de 4,5%. Il est donc important de prendre en compte l’inflation lorsque l’on souhaite placer son épargne. Des évènements tels que des pandémies ou des guerres entrainent souvent une inflation élevée.

Pour protéger son épargne en période d’incertitudes (inflation, guerre, pandémie), placer son argent reste la meilleure solution.

Les principaux types de placements

Comptes d’épargne

Le compte épargne permet de déposer son argent en échange d’une rémunération. Les intérêts qui sont versés viennent s’ajouter au capital. En fonction de la fiscalité, la rémunération est brute ou nette. Pour les comptes épargnes nets on retrouve :

  • Le livret A, rémunéré à 1% depuis le 1er février 2022, contre 0,50% depuis deux ans ;
  • Le livret de développement durable et solidaire LDDS, rémunéré à 1% depuis le 1er février 2022 contre 0,50% depuis 2020 ;
  • Le livret d’épargne populaire LEP, rémunéré à 2,2% au 1er février 2022 contre 1% auparavant.

Certains établissements proposent quant à eux des comptes épargne soumis aux prélèvements sociaux et à l’impôt. Cependant, ce type d’épargne rapporte moins, peut produire des intérêts négatifs et ont tendance à engendrer une perte du pouvoir d’achat car l’inflation est bien plus élevée que la rémunération. Finalement, ces livrets sont plafonnés et les maximums sont rapidement atteints.

Assurances vie

Régie par le code des assurances, l’assurance vie est une épargne qui permet de désigner un bénéficiaire en cas de décès. L’assureur s’engage à verser au bénéficiaire une rente ou un capital. L’assurance vie représente cependant quelques inconvénients :

  • Un taux de rémunération moyen assez bas qui depuis 2020, se trouve entre 1% et 1,3% en moyenne ;
  • Des frais d’entrée, de gestion et de sortie ;
  • Des conditions de contrat souvent complexes ;

Placements boursiers

Les placements boursiers consistent à placer son capital dans des actions, des obligations ou des fonds d’investissement cotés en bourse.

Les actions

Acheter une action consiste à acquérir une partie du capital d’une entreprise cotée en bourse. L’investisseur devient pour partie propriétaire, détient un droit de vote aux assemblées générales et perçoit un éventuel dividende. Ici, l’objectif est de réaliser une plus-value en revendant l’action quelques années plus tard, lorsqu’elle aura pris de la valeur. Un placement en actions bien géré peut rapporter plus de 10% par an sur du long terme en moyenne.

Les obligations

Une obligation est une dette émise par une entreprise, une collectivité ou un état qui emprunte sur le marché financier pour réaliser un projet. L’investisseur perçoit une rémunération appelée coupon et récupère son dépôt au terme du contrat. Une bonne gestion obligataire peut générer un rendement annuel compris entre 4% et 5% dans les conditions actuelles.

Les fonds d’investissement

Un fond d’investissement est un organisme de détention collective d’actifs financiers qui permet de diversifier son argent et de faire assurer la gestion par des professionnels de la finance. Bien géré, le rendement annuel d’un tel placement peut-être compris entre 6% et 11% selon la composition des actifs du fonds d’investissement.

Pour orienter au mieux son choix de placement, il est donc important de déterminer sa situation patrimoniale et ses objectifs. Il est également nécessaire de surveiller l’actualité (guerre, pandémie…) pour anticiper ses éventuelles conséquences macroéconomiques (inflation, taux d’intérêts…). Il existe des solutions de placements qui permettent de protéger son épargne tout en générant du rendement en période d’incertitudes.

En apprendre davantage sur les placements financiers
Pour orienter au mieux son choix de placement, il est donc important de déterminer sa situation patrimoniale et ses objectifs. Il est également nécessaire de surveiller l’actualité (guerre, pandémie…) pour anticiper ses éventuelles conséquences macroéconomiques (inflation, taux d’intérêts…). Il existe des solutions de placements qui permettent de protéger son épargne tout en générant du rendement en période d’incertitudes. Placer son épargne auprès de sociétés de qualité apparaît comme la solution la plus adéquate dans ces conditions.

Abonnez-vous à la newsletter et recevez des conseils d’investissement exclusifs.

Découvrez les stratégies d’investissement que nous avons développées pour vous.

Conseils et service de rappel gratuits

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons pour vous donner plus d’informations. Les champs marqués d’un * sont obligatoires, les autres informations peuvent nous aider à améliorer notre proposition. Genève Invest accepte les mandats à partir de 100’000 €